La gypsothérapie : des actes ancrés dans
la profession infirmière.

deco

ART GYPSO fait référence au Décret 2004-802 du 29 Juillet 2004 (livre III, auxiliaires médicaux, titre 1er exercice de la profession - section 1- Actes professionnels qui concernent la profession d'infirmier ou d'infirmière) relatif aux actes professionnels et à la profession d'Infirmière ou d'infirmier qui précise :


  • Dans l'article R 4311-5

    Dans le Cadre de son rôle propre, l'Infirmier ou l'Infirmière accomplit ou dispense les soins suivants visant à identifier les risques et à assurer le confort et la sécurité de la personne et de son environnement et comprenant son information et celle de son entourage :
    - Recherche de signes de complications pouvant survenir chez un patient porteur d'un dispositif d'immobilisation ou de contention.
  • Dans l'article R 4311-7

    L'Infirmier ou l'infirmière est habilité(e) à pratiquer les actes suivants, soit en application d'une prescription médicale qui, sauf urgence, est écrite, qualitative et quantitative, datée et signée, soit en application d'un protocole écrit, qualitatif et quantitatif, préalablement établi, daté et signé par un médecin :
    - Pose de bandages de contention
    - Ablation des dispositifs d'immobilisation et de contention.
  • Dans l'article R 4311-9

    L'infirmier ou l'infirmière est habilité(e) à accomplir sur prescription médicale écrite, qualitative et quantitative, datée et signée, les actes de soins suivants, à condition qu'un médecin puisse intervenir à tout moment :
    - Pose de dispositifs d'immobilisation.
  • Dans l'article R 4311-10

    L'Infirmier ou l'infirmière participe à la mise en oeuvre, par le Médecin des techniques suivantes :
    - Pose de systèmes d'immobilisation après réduction.